La Fondation Bob Fife a pour mission d'offrir un repas chaud lors de la journée scolaire à des élèves dans le besoin fréquentant les écoles de St-François de Madawaska à Sainte-Anne-de-Madawaska»

La Fondation Bob Fife chapeautera désormais un nouvel évènement

2016 14, Sep

«Gardons les enfants de notre région au chaud» célèbre ses 8 ans, Mme Castonguay fière instigatrice de l’évènement, a le plaisir d’informer la population que l’activité sera désormais chapeautée par la Fondation Bob Fife dont la mission est axée sur les mêmes valeurs, soient de venir en aide aux enfants moins bien nantis de notre région. «Mon initiative saura donc perdurer sans mon implication directe» de préciser, Mme Castonguay. Un sous-comité a été mis en place et sera sous la direction de Nathalie Landry, cette dernière étant membre du conseil d’administration de la Fondation Bob Fife. Afin de garder le cachet familial de l’activité, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que les coprésidents de l’activité, les enfants de Mme Castonguay, soient Carolane et Marc-Olivier Lebel céderont leur poste aux enfants de Mme Landry soient Andréanne et Frédérique Levesque. Les deux jeunes dames se voient ravies de pouvoir être les nouvelles porte-paroles de l’organisme.

Opération Nez rouge à Edmundston jusqu’en 2018

2016 2, Juin

Par Bobby Therrien, Journaliste

La région d’Edmundston continuera d’offrir le service de raccompagnement de l’Opération Nez rouge pour au moins les trois prochaines années.

Le groupe a confirmé par l’entremise de sa page Facebook que la Fondation Bob Fife, qui avait pris le flambeau l’an dernier, allait continuer de chapeauter le service jusqu’en 2018.

Il est aussi à noter que le comité devrait s’agrandir à la mi-août. Celui-ci invite tous les gens qui souhaitent s’impliquer à envoyer un message sur la page Facebook d’Opération Nez rouge Edmundston.

L’an dernier, pendant la période des Fêtes, les bénévoles d’Opération Nez rouge ont raccompagné 81 612 automobilistes dans les 104 communautés canadiennes où le service était en place, dont 2 513 dans les quatre régions du Nouveau-Brunswick desservies. Dans la région, plus de 600 raccompagnements ont eu lieu pendant la campagne 2015.

Offerte par la communauté pour la communauté, l’Opération Nez rouge est une vaste campagne de sécurité routière en matière de conduite avec les facultés affaiblies rendue possible grâce à une imposante mobilisation citoyenne d’un océan à l’autre.

www.acadienouvelle.com

Soirée Bénéfice par The Golden Hearts

2016 16, Avr

golden-hearts

Remerciements Opération 2015

2016 12, Mar

Nez rouge logoBob Fife logo

FONDATION BOB FIFE/NEZ ROUGE

Remerciements Opération 2015

A.  Carole, son équipe Nez rouge, membres de la Fondation Bob Fife

Les soirées à la centrale m’ont permis de découvrir une équipe « Nez rouge/Fondation Bob Fife » très dynamique et enjouée. J’ai rapidement constaté que vous aviez mis sur pied une opération gagnante. Merci au nom des élèves qui comptent sur nous.

 

B.  Nombreux bénévoles

Amis bénévoles, sachez que vous êtes l’épine dorsale de notre Opération Nez rouge. Sans vous, c’était la panne.

Je fus agréablement touché par l’appui apporté à la Fondation Bob Fife et à l’Opération Nez rouge. Ensemble. Nous avons protégé nos élèves en rendant nos routes plus sécuritaires pour leurs parents pendant la période des Fêtes.

 

Mesdames, Messieurs, les membres du conseil d’administration de la Fondation vous offrent la gratitude de leurs 128 jeunes bénéficiaires pour l’année 2015-2016.

 

COMMANDITAIRES AMIS DE NOS JEUNES

C.  Monsieur le maire  Simard  et son équipe

Merci d’avoir logé l’Opération Nez rouge/Fondation Bob Fife. Le confort, l’ambiance dont nous avons pu ainsi jouir et les histoires racontées (toutes vraies???) ont rendu nos soirées très agréables.

D.  Membres de l’association des concessionnaires automobiles

Des hommes/femmes d’affaires uniques. Sans votre bienveillance, il nous aurait été très difficile d’atteindre nos objectifs. Vous nous avez donné un sérieux coup de pouce qui nous encourage à continuer d’aider des jeunes qui n’ont pas demandé de vivre dans ″l’insuffisance″. Votre générosité est grandement appréciée.

AH OUI!  Tous nos chauffeurs ont bien  apprécié les voitures.

E.  Restaurateurs(trices)

Chaque soir, vous avez fourni le lunch, ″l’essence″, qui fit  rouler nos bénévoles.

Merci de votre générosité soutenue; ce fut grandement réconfortant pour les quelques 40 « coureurs » à chacun de nos 9 soirs d’opération.

F.  Tim Horton, Red Bull, 7-UP, Pepsi

Merci pour les ″médicaments réveils″ qui nous ont permis de rester alertes et de  continuer à favoriser la sécurité sur nos routes. Rien comme ça vers les   1 h 00 –    1 h 30 la nuit. Ce fut apprécié.

G.  La Force policière d’Edmundston

Merci de votre appui, de vos conseils. Avec des inscriptions de bénévoles à la dernière minute, vous avez compris notre dilemme et l’évaluation des dossiers fut effectuée avec beaucoup de diligence.  « Plume à votre chapeau »!

H.  CFAI; CJEM; Pattison Sign Group; Nadeau, Picard & Associés

CFAI, CJEM  Merci de répandre la nouvelle de la coopération Fondation  Bob Fife/Opération Nez rouge pour la sécurité routière en ce temps de Noël.

Pattison Sign Group   La communication entre Opération Nez rouge, ses bénévoles sur la route et ses « passagers/donateurs » aurait été beaucoup plus ardue, sinon impossible à certaines occasions, n’eut été de votre généreuse allocation d’appareils.  Merci beaucoup d’avoir soutenu notre effort pour rendre nos routes plus sécuritaires.

Nadeau, Picard & Associés  Merci d’avoir notre comptabilité Opération Nez rouge à l’œil.

I.  Généreux amis des jeunes

Votre concertation en faveur de l’Opération Nez rouge/FONDATION BOB FIFE  touche toute l’équipe profondément. Mille mercis!!!

 

   Frédéric Levesque

  Président-Fondation Bob Fife

 

La faim est un obstacle à la réussite scolaire

2016 8, Mar

Un récent sondage mené auprès des élèves d’écoles secondaires du Canada révèle que la prise du déjeuner a une grande incidence sur la réussite scolaire.

L’étude réalisée en janvier par la firme Angus Reid révèle qu’un élève canadien sur cinq se rend à l’école sans avoir déjeuné parce qu’il n’y a tout bonnement rien à manger à la maison.

Réalisé pour le compte du géant américain spécialisé dans l’agroalimentaire Kellogg’s, le sondage Des petits déjeuners pour de meilleures journées révèle également que 32% des élèves du secondaire ont été distraits par la faim pendant un test ou un examen important.

Qui plus est, pour l’élève canadien sur cinq qui se rend à l’école sans avoir déjeuné, la réussite en classe et l’obtention d’un diplôme ne sont pas très préoccupantes.

De plus, une proportion considérable d’élèves, soit 79%, affirment qu’ils sont fatigués ou ont moins d’énergie, ont plus de difficulté à se concentrer ou ont des nausées lorsqu’ils ne déjeunent pas le matin.

Selon le Club des petits déjeuners, près d’un million d’élèves canadiens risquent chaque jour de se rendre à l’école sans avoir déjeuné.

L’organisme Déjeuner pour apprendre affirme pour sa part que les enfants, qui vont à l’école le ventre vide, pourraient en vivre les conséquences durant le reste de leur vie, notamment sous la forme d’un retard dans leurs capacités de lecture et de calcul ou d’une santé déficiente en raison de malnutrition.

Les clubs de petits déjeuners se sont d’ailleurs avérés une ressource précieuse pour les élèves. Le sondage de Kellogg’s a permis de confirmer que plus du tiers des élèves du secondaire ayant accès à un club de petits déjeuners dans leur école y ont recours au moins une fois toutes les deux semaines. Par contre, près des trois quarts des élèves du secondaire ont déclaré qu’il n’y a pas de club de petits déjeuners dans leur école ou qu’ils ne savent pas s’il y en a un.

Un rapport du Toronto District School Board dévoilé en mars 2012 a démontré que les élèves du secondaire qui déjeunent presque tous les jours ont près de 20% plus de chances d’obtenir leur diplôme que ceux qui ne déjeunent pas régulièrement.

Une autre étude a permis de constater que la prise d’un déjeuner peut réduire de 89% l’anxiété dans les situations stressantes et que 61% des jeunes qui déjeunent obtiennent de meilleurs résultats lors de tests d’anglais et de mathématiques.

Dans sa politique Nutrition et amélioration de l’alimentation en milieu scolaire, le ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick incite les écoles et leurs partenaires à encourager parents et tuteurs à servir un déjeuner sain et des aliments sains à la maison.

De fait, le ministère de l’Éducation reconnaît pleinement qu’une alimentation saine pendant l’enfance et l’adolescence contribue à la santé des jeunes et favorise le développement optimal tant au plan physique qu’intellectuel.

www.acadienouvelle.com